Le PEA : un bon outil pour dynamiser son épargne

18 novembre 2015

Du 16 novembre au 31 décembre 2015, la Banque Populaire du Sud lance une campagne de souscription « 0 % PEA » pour familiariser ses clients au Plan d’Epargne en Actions (PEA) en leur offrant les frais d’entrée*. Quels sont les avantages de ce placement ? Explications d’Aymone Lagarde, conseillère en gestion de patrimoine BPS dans l’Hérault.

Pouvez-vous resituer le PEA dans la gamme des produits d’épargne ?

La gestion de patrimoine est comme une fusée à plusieurs étages.

Au premier étage, on trouve l’épargne dite monétaire, mobilisable rapidement : livret A, livret Développement Durable, compte sur livret.

Au deuxième, l’épargne contractuelle avec un horizon de placement à moyen terme et un capital garanti, type Plan Epargne Logement (PEL).

Et au dernier étage, des placements à plus long terme où le client accepte une prise de risque sur capital, dont les deux produits phares sont l’assurance-vie et le PEA.

Pourquoi choisir le PEA plus que l’assurance-vie ?

En fait, il s’agit de deux placements complémentaires. Si l’assurance-vie permet une gestion plus souple, le PEA en revanche est un placement plus dynamique. L’assurance-vie peut être illustrée par une commode à plusieurs tiroirs où l’on peut décider de n’ouvrir que le tiroir « fonds euros », dont le capital est garanti.

A noter cependant, que le rendement du Fonds Euros est historiquement bas** même s’il est meilleur que celui du livret A (0,75%). A contrario, au sein d’un PEA on ne peut investir que sur le marché actions France et Europe.

Alors pourquoi opter pour le PEA ?

Parce que la rentabilité est meilleure** et que la plus-value est exonérée à 100% sur l’impôt sur le revenu au bout de 5 ans. Le PEA est une façon plus dynamique de valoriser son épargne.

Nous conseillons au moins de prendre date en ouvrant un PEA. Cela permet de figer les avantages fiscaux, au cas où le législateur viendrait à procéder à des modifications…

Mais le fait d’investir dans des actions peut faire peur…

Quand on veut gérer son patrimoine, il faut être dans une logique de diversification et ne pas « mettre tous ses œufs dans le même panier » pour lisser le risque. L’investissement sur les marchés financiers est réalisé pour au moins 8 ans. Sur une telle durée, il y a certes des hausses et des baisses, mais on peut attendre de revendre quand la courbe remonte pour faire meilleure fortune.

On dit souvent : « Acheter au son du canon, revendre au son du clairon » !

Par ailleurs, à l’ouverture d’un PEA, mieux vaut avoir un panier d’actions diversifié, avec des actions plus risquées et des actions plus « bon père de famille »…

Quels sont les avantages fiscaux*** du PEA ?

Indéniablement l’exonération totale sur la plus-value au bout de cinq ans. Avant cette date anniversaire, la plus-value est soumise à l’impôt et aux prélèvements sociaux. Attention, tout retrait, même partiel, avant la 8e année entraîne la fermeture automatique du PEA.

Autre avantage : à la 8e année, le PEA peut être transformé en rente viagère, qui sera entièrement défiscalisée, c’est-à-dire nette d’impôt, jusqu’au décès.

* Offre valable du 16 novembre au 31 décembre 2015. Offre soumise à conditions, consultez votre Conseiller.
** Pour toute information sur les taux proposés à la BPS, consultez votre Conseiller ou le site Internet. 
*** Il est rappelé que les avantages fiscaux dépendent de la situation individuelle de chaque souscripteur et que ces avantages sont susceptibles d'être modifiés ultérieurement.

Informations