La Banque Populaire du Sud chouchoute les étudiants

19 septembre 2016

La Banque Populaire du Sud mise sur l’avenir : elle se met en quatre pour accompagner les étudiants et apprentis, aux budgets souvent serrés, dans leurs études, leur vie quotidienne et leurs projets.

Banque régionale de proximité, la Banque Populaire du Sud accompagne les jeunes – étudiants et apprentis – dans leurs études et leur préparation à la vie professionnelle. « Ces jeunes se trouvent à un moment critique, celui de l’autonomie financière, du premier compte chèque, note Philippe Gout, directeur du département des particuliers à la Banque Populaire du Sud. Ils représentent aussi une clientèle à potentiel de demain et pour la banque un investissement sur le futur. »

Plus de 100 000 étudiants font leur rentrée cet automne sur l’Académie de Montpellier : les deux universités montpelliéraines en accueillent plus de 70 000 et la région est constellée d’autres pôles universitaires à Nîmes et Perpignan et d’antennes universitaires à Narbonne, Béziers, Mende. Elle est aussi riche de grandes écoles de commerce, d’ingénieurs, d’agronomie, d’architecture…

C’est une population qui grandit tous les ans, car la région, son soleil et sa qualité de vie attirent.

Des agences adaptées à la vie universitaire…

Pour plus de proximité, la Banque Populaire du Sud a décidé de spécialiser des agences pour ce public. Ainsi deux agences – 100 % connectées – se consacrent désormais, à Montpellier et Perpignan, à conseiller les étudiants dans tous les domaines de la banque et de l’assurance.

« C’est important d’avoir un bon conseil pour les opérations importantes, d’ouverture de compte et de premiers financements notamment », relève Philippe Gout.
L’agence Montpellier Campus, ouverte au printemps 2014 et forte de trois personnes, bénéficie d’une localisation exceptionnelle.

« Bien située face à la faculté des Sciences, l’agence a son parking privé. L’espace accueil comporte un canapé, deux tablettes numériques, un accès gratuit au wi-fi, des magazines, une TV et une machine à café » décrit son directeur Nicolas Tosello.

Même type d’aménagement convivial et moderne à Perpignan, où l’espace étudiants a ouvert avec trois personnes dans l’agence Perpignan Universités, près de l’Université Perpignan Via Domitia (UPVD). « Nous ouvrons des dizaines de comptes, notamment pour les étudiants étrangers », confie la conseillère financière Virginie Badie.

Les horaires des agences sont adaptés également : le libre-service bancaire est ouvert 24h/24, 7j/7, et l’agence montpelliéraine ne ferme qu’à 18h45. Celle de Perpignan ouvre quasiment en continu et aussi le samedi.

…et impliquées dans la vie étudiante

« A l’agence Montpellier Campus, nous sommes en relation avec une bonne vingtaine d’associations, souvent elles-mêmes clientes, ajoute Nicolas Tosello. Nous les accueillons gratuitement dans nos locaux et nous participons aux manifestations qu’elles organisent. »

Une pratique partagée par l’agence Perpignan Universités : « Nous avons une salle de réunion ouverte aux associations clientes, par exemple pour leurs assemblées générales », assure Virginie Badie.

Bien gérer son argent

La Banque Populaire du Sud propose une offre claire et simple avec la convention Equipage « ma banque à 2 € ». Construite pour les petits budgets, elle comprend tous les services de base : un compte de dépôt, une carte bleue, une assurance perte/vol des moyens de paiement et la gestion des comptes sur internet.

« C’est bien ce qu’attendent les jeunes, notamment Internet, commente Philippe Gout. Il faut aller encore plus vite dans la digitalisation, notamment pour la réalisation des opérations courantes. »

Pour ceux qui souhaiteraient une touche originale et profiter de « bons plans », la banque propose aussi une carte personnalisable, la carte NRJ Banque Pop’, accompagnée d’un festival d’avantages (cadeaux, réductions…).

Un budget serré, dans lequel pèse le logement

Dans le budget généralement serré d’un(e) étudiant(e), le logement pèse lourdement : « Dans toutes les études récentes, l’habitat représente plus de la moitié du budget », évalue Véronique Vidal, chargée d’étude sur le marché des jeunes au département des particuliers de la Banque Populaire du Sud.

« Dans le budget logement, outre le loyer, il ne faut pas oublier la caution, ni l’assurance logement », prévient Véronique Vidal.

À Montpellier, le coût mensuel de la vie étudiante à la rentrée 2016 serait de 806 € selon le syndicat Unef, avec 471 € de loyers (806 € à Paris, 490 € à Bordeaux mais 318 à Brest).

Du coup, les formes de logement se sont diversifiées : cité U, résidence privée, chambre chez l’habitant et de plus en plus de colocations.

Des prêts pour les études et les projets

La Banque Populaire a monté une offre de crédits adaptée aux besoins des étudiants. À commencer par le « Prêt personnel étudiant(1) », d’un encours maximum de 35 000 € pour 5 années d’étude, qui sera remboursé à l’entrée dans la vie professionnelle.

Jusqu’au 31 octobre, les taux sont particulièrement attractifs : 0,90 % (TAEG Fixe) sans frais de dossier.

Exemple à titre indicatif et sans valeur contractuelle

Pour un prêt étudiant(2) de 5 000 € sur 60 mois au taux débiteur annuel fixe de 0,90 %, 60 mensualités de 85,25 €.Taux Annuel Effectif Global fixe de 0,90%. Frais de dossier de 0 €. Coût de l’assurance facultative : 0,95 € par mois(3) qui s’ajoute à la mensualité et montant total dû au titre de l’assurance sur la durée totale du prêt : 57 €. Taux annuel effectif de l’assurance : 0,45 %. Montant total dû par l’emprunteur, hors assurance facultative : 5 115 €.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager

Aux étudiants de l’enseignement supérieur de 18 à 28 ans, la Banque Populaire du Sud propose aussi le « Prêt Etudiant garanti par l’Etat(1) », d’un montant maximal de 15 000 euros. Important : la caution de parents n’est pas nécessaire et le remboursement peut être différé après le diplôme. « C’était très attendu », assure Véronique Vidal.

Pour faire face aux frais de la rentrée en toute sérénité, la Banque Populaire du Sud propose des prêts « rentrée » ou encore « avance de rentrée » (à 0€) pour échelonner les frais sur un trimestre.

« Nous ne prêtons pas qu’aux étudiants de l’enseignement supérieur, nous soutenons aussi les apprentis les artisans et commerçants de demain », insiste Philippe Gout. Le prêt « spécial apprentis » leur permet par exemple de financer un ordinateur, des outils professionnels ou encore une voiture.

Pour tous, la Banque Populaire du Sud propose un « Prêt personnel auto » et participe à l’opération « permis à 1 € par jour », mise en place par l’État avec les établissements de crédit et les écoles de conduite, afin de faciliter l’accès des jeunes de 15 à 25 ans au permis de conduire.

Faciliter la vie quotidienne

Le groupe BPCE dont fait partie la Banque Populaire du Sud s’engage pour faciliter la vie quotidienne, avec une solution monétique innovante : la carte Izly avec système de paiement intégré.

« Remise avec la carte d’étudiant, Izly permet de payer de nombreux services du Crous », expliquait en juillet le directeur régional du Crous Philippe Prost. Izly permet aussi de payer sans carte, depuis un smartphone.

Avec le paiement sans contact, le passage en caisse est plus rapide. L’argent se trouve sur un compte en ligne, il n’y a donc pas de souci en cas de perte de la carte ; le compte est rechargeable sur Internet et le solde récupérable à tout moment.

Izly concerne tous les étudiants des universités du Languedoc-Roussillon et de l’Ecole Nationale de Chimie de Montpellier. L’objectif du Crous est qu’Izly soit utilisée dans 60 % – déjà 40 % – des opérations sur les campus.

Favoriser la mobilité internationale

Les stages et sessions de plusieurs mois à l’étranger font de plus en plus partie de l’agenda des étudiants. Or, la vie à l’étranger, particulièrement hors zone Europe, occasionne des frais importants, notamment pour les retraits et virements.

C’est pour réduire ces dépenses au maximum que la Banque Populaire du Sud propose une offre « mobilité internationale ».

Pionnière, la banque vient aussi de lancer cet été la nouvelle offre « Erasmus +X », qui bénéficie de la garantie exclusive du Fonds Européen d’Investissement (FEI). Le prêt, sans caution parentale avec un différé de remboursement de deux ans, concerne les étudiants effectuant un Master dans un des 33 pays du programme Erasmus+.

Soutenir les étudiants-entrepreneurs

Enfin, parce que l’esprit d’entreprise coule dans ses gênes, la Banque Populaire du Sud est aussi partenaire – et le premier partenaire privé – du pôle Pépite LR, qui rassemble huit établissements d’enseignement supérieur du Languedoc-Roussillon. Ce pôle étudiant pour l’innovation, le transfert et l’entrepreneuriat accompagne les « entrepreneurs-étudiants ».

(1) Sous réserve d’acceptation de votre dossier par la Banque Populaire du Sud et après expiration du délai légal de rétractation.
(2)Sous réserve d’acceptation de votre dossier par la Banque Populaire du Sud et après expiration du délai légal de rétractation. Offre valable du 01/06/2016 au 31/10/2016.
(3) Pour le prêt cité ci-dessus et pour un client de 20 ans assuré en Décès et Perte Totale et Irréversible d’Autonomie. Le coût mensuel de l’assurance dépend des garanties offertes, de l’âge et des conditions de santé de l’emprunteur. Renseignez-vous en agence. L’assurance emprunteur est un contrat d’assurance de groupe facultative souscrit par BPCE auprès de CNP Assurances et BPCE Vie, entreprises régies par le code des assurances.

Informations