ALAIN PENCHINAT, un philosophe entrepreneur

16 octobre 2020

Il a le sens des affaires qui font sens. La foi industrieuse en héritage, pour lui l’argent n’a de valeur que s’il en crée au nom d’une justice sociale et équilibrée. Membre de l’Académie de Nîmes, il écrit sur le bon tempo de l’économie et de l’art d’entreprendre. Bouillonnant d’idées, il les partage avec ses petits-fils Maxime et Vadim et les murmure à l’oreille des politiques. Camarade de Jean-Pierre Raffarin, rencontré à l’École Supérieure de Commerce de Paris, il aurait aimé être Babar‎, personnage de fiction pour enfants qui restaure la paix parmi les siens. Portrait d’Alain Penchinat, Administrateur de la Banque Populaire du Sud depuis le 14 mai dernier.

“ Endurant, au long cours, attentif, émotif ” sont les mots qui, d’après lui, le caractérisent.
Et, lorsqu’on lui demande des pistes pour mieux le découvrir, il répond : “ Mes productions littéraires ”.
Ce n’est pas banal pour un businessman gérant d’une main de maître, depuis plus de 40 ans avec ses deux frères et aujourd’hui son fils, le groupe familial de promotion immobilière “ Les Villégiales ”. À moins qu’il n’ait fait sienne la célèbre phrase du philosophe Bergson : “ Il faut agir en homme de pensée et penser en homme d’action ”. C’est, en tout état de cause, notre sentiment. Pour Alain Penchinat, ce manifeste est de tradition.

Fils, petit-fils, arrière et arrière-arrière petits-fils d’une longue lignée d’industriels nîmois, il sait -- ô, combien -- il est plus difficile de transmettre l’héritage culturel de l’entreprise que le “ sonnant et trébuchant ” de cette dernière. Pour lui, ses aïeux et ses descendants, cette gymnastique intellectuelle bergsonienne est un art nécessaire. Dans le cuir et le textile depuis des générations (en vieux cévenol, “ penchinat ” veut dire “ cardeur de laine ”), la famille change d’horizon en 1960. Le nouveau cap est donné par le Général de Gaulle, et c’est avec la “ Mission Racine ” que la dynastie enracine sa réussite. Ce projet interministériel d’aménagement du littoral languedocien est aussi celui des Penchinat, parole de patriarche ! Ils apportent leur pierre à l’édifice en construisant des immeubles et des résidences secondaires, du Grau-du-Roi à Port Argelès en passant par La Grande Motte et Le Cap d’Agde. En 1978, Alain reprend les rênes de l’affaire. Son sens aigu de l’opportunité se distingue par la prise d’un nouveau virage, celui de la construction de résidences principales.

Aujourd’hui, “ Les Villégiales ”, c’est plus de 5 000 logements bâtis, avec, comme philosophie : concevoir des espaces de vie. Il ne peut en être autrement pour Alain : faire coexister “ action et réflexion ” dans la réalisation de tout ouvrage, qu’il soit de marbre ou de papier. Loin d’être innocent, le jeu de mot révèle une autre corde à son arc : celui de l’écriture. La plume sert de caisse de résonance à ses convictions. Car, comme il aime le rappeler : “ Je ne me suis jamais laissé bunkeriser ! ”.  Assurément, nous l’avons compris, tant sa curiosité est vive et l’idée qu’il a de la liberté est forte. C’est ainsi que ses partis pris font tribune dans la presse régionale et nationale. Le dernier en date argue du choix possible entre “ mondialisation et pouvoir d’achat ”. Ce n’est pas tout. Précurseur bien avant Netflix et ses célèbres séries, il écrit une saga entière – conçue pour six saisons – sur la place dévolue à l’argent et au rôle des banques.

Quant à sa rencontre avec la Banque Populaire du Sud, c’est d’abord à titre de client. Puis son ami, l’Administrateur François Raguin, parraine son engagement. Toutefois, comme à son accoutumée, avant de s’asseoir à la table du Conseil d’Administration, il connaît déjà la philosophie de nos fondements. Bien plus, il la défend “ en tant que partisan de la mixité coopération-libéralisme ”. Il rappelle que Charles Gide, dirigeant historique du mouvement coopératif français, est protestant et nîmois, tout comme lui. Concilier “ analyse et engagement ” semble également être ce qu’il partage avec Gide. Pour preuve et en conclusion, citons Alain paraphrasant un philosophe contemporain : “ Certains assurent qu’entre l’entrepreneur qui recherche le profit et se moque de la vérité, et le philosophe qui recherche la vérité et se moque du profit, la conciliation n’est pas possible. Pour moi, elle est possible ! ”. D’où le titre de ces lignes sonnant comme une évidence : “ Alain Penchinat, un philosophe entrepreneur ”.

Informations